Récupération de données Drobo

Récupération de données Drobo

Drobo est une gamme de supports de stockage de données externes de type RAID, produite par une petite firme californienne du même nom. Il s'agit d'un type d'architecture de RAID qui fonctionne selon un schéma unique avec des tables d'allocations dynamiques. Selon la marque, elle s'adresse particulièrement aux petites et moyennes entreprises ainsi qu'aux entrepreneurs individuels. Alors, quelles sont les différences entre un RAID Drobo et un RAID classique (0, 1 ou 5, par exemple) ? On fait le point !

Flexibilité et fiabilité : les avantages de DROBO

1ère caractéristique de Drobo : pas d'exigence sur la taille et le type de disques durs utilisés, contrairement au RAID classique qui demande une parfaite homogénéité sur la capacité des disques. Le RAID DROBO configure tout seul le système d'organisation de données en choisissant automatiquement celui qui lui paraît optimal. Il est également capable de les réorganiser en autonomie et immédiatement si l'ordre des lecteurs est modifié. Une grosse différence par rapport au RAID traditionnel, beaucoup plus rigide et pour lequel le respect d'un ordre strict est obligatoire.
On peut, par ailleurs, ajouter un disque dans l'architecture, à n'importe quel moment, avec un accès quasi immédiat à celui-ci.

La 2ième spécificité concerne la fiabilité du stockage : lorsqu'on modifie un fichier, Drobo crée automatiquement une copie de l'ancien sommaire et l'archive, en conservant le lien vers l'ancienne version. Il alloue la bonne quantité d'espace nécessaire au stockage des données contenues dans chaque disque, ce qui permet un accès à celles-ci plus rapide (chunk).
Enfin, Drobo inclut dans son fonctionnement un disque de secours en accès permanent afin de procéder au remplacement immédiat en cas de disque défectueux.

La récupération de données sur DROBO

Il faut toutefois être conscient que rien n'est infaillible : en effet, nous avons déjà reçu nos 1ers cas de RAID Drobo en panne, au labo. La récupération de données sur ce type d'architecture dynamique n'est pas aisée parce qu'elle nécessite une étape supplémentaire lors du «déraidage» : il s'agit d'effectuer un «reversing» pour comprendre l'organisation de la structure en repartant à l'envers.

A NOTER : La technologie Drobo, dont le slogan est Beyond Raid, peut parfois être aussi surnommée «Beyond Recoveo», c’est-à-dire sans récupération possible. En effet, dans un nombre non négligeable de cas, les tables de translation sont écrasées. Cela signifie que notre laboratoire pourra voir des portions de contenu mais n’aura aucune possibilité de les réassembler (sans tables de translation, il est impossible de savoir où est chaque morceau de donnée ni où il va). La récupération de données est donc impossible.

A savoir : Drobo utilise le protocole iSCSI, compatible avec les systèmes d'exploitation Windows et Mac OS X.