Bandes magnétiques

Bien que la bande magnétique soit une technique ancienne, elle a encore un avenir certain et constitue toujours l’un des principaux supports de mémoire de masse
Les disques durs ne peuvent pas stocker toutes les données. La bande magnétique est donc la solution idéale pour archiver des données dont nous n’avons pas besoin instantanément.

Aujourd’hui les disques optiques, CD-R, DVD-R ou DB-R, ne sont plus adaptés car leur capacité de stockage et leur fiabilité sont trop faibles pour les besoins actuels d’archivages (dans les faits les CD-R ou DVD-R ont généralement une durée de vie inférieure à 5 ans). Les baies de types RAID sont, elles, très performantes mais nécessitent une mise sous tension permanente et une consommation énergétique en climatisation importantes.
Les bandes magnétiques offrent un stockage économique et de très grande capacité, mais également extrêmement fiable et sécurisé de par leur nature hors-ligne. Le seul inconvénient est la lenteur de lecture, c’est pour cela qu’il s’agit du support idéal pour les archives que l’on consulte peu.
Alors que les évolutions du disque dur et de la bande magnétique sont similaires, cette dernière augmente ses capacités de stockage de 33% chaque année alors que le disque dur atteint ses limites. La bande magnétique devrait dépasser 2880 To d’ici 2028 !


Les différents types de problématiques sur bandes magnétiques :

  • Bandes défectueuses : erreurs de lecture ou restauration, courroies abîmées, bandes pliées ou cassées etc. La cause du problème vient généralement d’une mauvaise conservation (humidité, chaleur, saleté…) ou d’un sinistre.
  • Lecteur défectueux (têtes de lecture endommagée ou désalignées, panne électrique) ou simplement inutilisable.
  • Logiciels de sauvegardes et restauration manquants ou obsolètes.
  • Manque de compétences techniques pour l’utilisation du matériel ou logiciels qui peuvent être anciens.

 

Nous pouvons récupérer les données ou faire de la migration sur les principaux supports suivants :

(liste non exhaustive)

  • LTO (LTO1 LTO2 LTO3 LTO4 LTO5 LTO6)
  • QIC / DC
  • DDS (DDS1 DDS2 DDS3 DDS4)
  • DAT
  • DLT
  • AIT (AIT2 AIT3)
  • DATA8, SDLT, SLR5, TRAVAN etc...

    Recoveo votre spécialiste de la récupération sur bandes magnétiques

    Recoveo, spécialisé depuis plus de 20 ans dans la récupération de données sur tous types de supports, intervient afin d’extraire les données sur vos bandes magnétiques.
    Nos clients sont aussi bien des entreprises qui souhaitent récupérer des données sur une bande en erreur suite à un plantage de leur système de stockage, que des clients qui souhaitent effectuer une migration de lots de bandes anciennes sur des supports plus récents (milieu industriel par exemple).
    Nous opérons aussi bien lors d’une panne ou d’incompatibilité du lecteur ou d’une bande défectueuse.
    Pour cela notre équipe d’ingénieurs dispose des compétences pointues sur les différents formats de bandes et peut effectuer du développement spécifique sur des formats anciens. Nous avons développé en interne du matériel haute précision pour le traitement des bandes défectueuses et opérons dans un environnement contrôlé et certifié pour maximiser les chances de récupération.
    Vous pouvez compter dur nos experts linux pour l’extraction de contenu et de notre cellule d’urgence pour répondre au plus vite à vos besoins.


    Les spécificités des principales bandes

    DLT ou LTO ?

    Inventée en 1928 pour les enregistrements sonores, la bande magnétique a évolué pour devenir l’un des supports les plus fiables et les plus répandus pour stocker des données.
    Les deux technologies de stockage sur bande magnétique les plus populaires sont les technologies Linear Tape Open (LTO) et Digital Linear Tape (DLT). La technologie DLT a été développée par Digital Equipment Corporation au début de 1984. La technologie LTO a été développée par HP, Seagate et IBM pour concurrencer la technologie DLT. Bien que les deux possèdent le même format, les deux technologies diffèrent fondamentalement en ce qui concerne de nombreuses fonctionnalités importantes telles que la capacité de stockage, la vitesse de transfert des données, la sécurité et la mémoire interne.
    La première chose à comparer et à comparer est la capacité de stockage de chaque format. En général, les périphériques LTO ont une capacité de stockage beaucoup plus grande que les bandes DLT.
    Le format DLT a une vitesse de transfert globale inférieure à celle du format LTO.
    En termes de sécurité, il existe une différence évidente entre les deux formats. La technologie LTO dispose d’un système de sécurité bien meilleur. Cela est dû à une combinaison de la fonctionnalité WORM et de techniques de cryptage avancées. Bien que les deux formats contiennent la fonction WORM (écriture unique / lecture multiple), la différence provient du meilleur entrelacement des données de la technologie LTO.
    En ce qui concerne la mémoire interne, l'une des principales différences entre les deux formats réside dans le fait que les périphériques LTO disposent d'une mémoire interne à la ‘cartouche’ qui permet de connaitre précisément le numéro de la bande et son état d’usure, nombre d’utilisation, contrairement aux périphériques DLT (en savoir plus).
     

    Un problème sur bandes magnétiques ? N’hésitez pas à nous faire une demande de devis ICI !