[NEWS] BigData & stockage : des disques durs jusqu’à 14 To !

Publiée le 16/10/2017

En cette fin d’année 2017, les trois grands constructeurs de disques durs multiplient les lancements de nouveaux produits dans leurs gammes respectives avec des capacités toujours plus étendues, adaptées aux besoins accrus des infrastructures de stockage de données/clouds et des serveurs d’entreprises. Capacités, avenir du HDD, technologies, conséquences sur la récupération de données : on fait le point !

14 To : 1ère mondiale chez Western Digital !

Western Digital HGST vient de dévoiler son Ultrastar Hs14 Enterprise et s’offre, une fois de plus, le record de la plus grande capacité de stockage au monde pour un disque mécanique. Dédié aux besoins des data centers et des NAS d’entreprise; l’Ultrastar Hs14 offre 40% de capacité en plus en s’appuyant sur deux technologies : 

--) HelioSeal® : il s’agit donc d’un disque à l’hélium. Le disque est rempli d’hélium et non d’air, ce qui limite les frottements entre les composants (l’hélium offre 7 fois moins de résistance que l’air) et permet de rapprocher les plateaux entre eux et les têtes de lecture des plateaux donc d’augmenter les capacités (on peut disposer davantage de plateaux à l’intérieur du boitier). L’utilisation d’hélium permet également une meilleure évacuation de la chaleur (ce qui améliore la fiabilité et diminue le risque de panne) et une réduction significative de la consommation énergétique (intéressant pour les data centers et les serveurs NAS => faible coût de fonctionnement)

--) La technologie SMR (Shingle Magnetic Recording) : les données sont enregistrées de manière séquentielle (contrairement à la PMR conventionnelle où les données sont écrites de manière linéaire, les unes à la suite des autres) avec, grosso modo, un chevauchement des données ce qui permet un gain de stockage de 16% (mais comporte des risques en cas de modification ou suppression des grappes de données).

Du 10 To pour Toshiba

La série des Toshiba MG06 3.5 pouces, dédiée aux pros, vient tout juste d’accueillir un nouveau modèle en 10 To (+ l’amélioration des modèles 6 et 8To : endurance 550 To de datas lues/écrites par an). Les MG06 sont des disques à air qui promettent une capacité de stockage 25% supérieure à celle de la série précédente, les MG05. Ils fonctionnent en interface SATA 6 Gbit/s, avec une vitesse de rotation à 7200 rom et un cache de 256 Mo. Le 10 To atteint un taux de transfert maximal de 237 Mo/s (+ 7 Mo/s par rapport aux autres modèles de la gamme).

Cette gamme s’appuie sur les technologies maison de Toshiba, notamment l'écriture cache persistante (Persistent Write cache). Ce nouveau Toshiba MG06 10 To cible notamment les serveurs informatiques d’entreprises et les clouds de taille moyenne, de proximité ou de niveau 2 (PaaS, le client délègue la gestion des machines et des environnements mais conserve la maitrise des applications).

Sortie des 12 To IronWolf et BarraCuda Pro de Seagate

La gamme Guardian de Seagate s’agrandit avec l’arrivée du 12 TB BarraCuda Pro, adapté aux usages gaming et bureau, et des 12 To IronWolf et 12 To IronWolf Pro, spécifiquement dédiés aux NAS et au stockage réseau. Ces derniers sont d’ailleurs issus de sa collaboration avec Synology et sont proposés en version 3.5 pouces. Ils ciblent les besoins en stockage, en partage de données et en virtualisation des PME, des professionnels de l’édition créative ou du jeu ou les clouds privés.




Grande capacité, l’avis du labo

Indispensables pour s’adapter aux usages actuels, les disques durs de très grande capacité offrent généralement de bonnes performances en termes de fiabilité. Selon les statistiques trimestrielles BackBlaze, ce sont eux qui tombent le moins en panne. Mais ces mastodontes du stockage sont récents sur le marché et on manque encore sérieusement de recul sur la question : autrement dit, difficile de savoir comment ils se comporteront lorsqu’ils auront bien plus d’heures de vol au compteur. En témoigne le rappel récent de disques Ultrastar potentiellement défaillants chez WD ainsi que les séries 3to Seagate ST3000 au taux de défaillance record de 32% durant la première année. A adopter donc mais avec prudence et jamais sans back-up supplémentaire pour les données sensibles, évidemment.

Par ailleurs, on compte déjà les premières pertes de données sur les disques à l’hélium qui commencent à arriver au labo. Leur technologie complique la tâche des techniciens en raison notamment de la grande proximité des têtes de lecture et des plateaux qui rend les manipulations particulièrement complexes. Ils sont aussi plus compliqués à ouvrir en raison de leur système de fermeture hermétique (alors qu’un disque dur normal est perméable à l’air ambiant). Notre cellule R&D est largement mobilisée sur le sujet pour permettre une automatisation des procédés de récupération sur ce type de supports, qui commence à se répandre dans le monde de l’entreprise.

HDD : plus que 3 constructeurs dans le monde !

A la suite de nombreux rachats et fusions  sur ces 15 dernières années ; Seagate, Toshiba et Western Digital sont aujourd’hui les 3 seules firmes en activité sur le marché du disque dur mécanique. Exemples de rachat ou transfert d’activités :

- Western Digital => a racheté Hitachi en 2011 (qui possédait IBM)
- Toshiba => a racheté Fujitsu en 2009
- Seagate => a racheté l’activité disques durs de Samsung en 2011

Stockage de données : des records en perspective !

La course aux capacités toujours plus grandes ne risque pas de faiblir puisque les besoins en stockage augmentent de manière exponentielle, conséquence notamment de l’internet des objets, des technologies telles que la réalité virtuelle ou la réalité augmentée… Le nombre de données à gérer double tous les 2 ans. Une étude IDC, commandée par Seagate, a montré que l’humanité devrait produire 163 Zettaoctets (163 milliards de Teraoctets) d’ici 2025. 

Western Digital vient d’annoncer, pour sa part, être en mesure de fournir des disques durs 40 To d’ici 2025 (grâce à sa technologie MAMR). Quant aux disques SSD, la capacité record atteinte est déjà de 60 To (chez Seagate. 32 To chez Samsung) tandis que les chercheurs travaillent déjà sur de nouvelles manières de stocker l’information: disque dur moléculaire, ADN, cristal de quartz… To be continued !