Supports de données

Les différents supports de données informatiqueS

Les supports numériques destinés à enregistrer vos données sont multiples et la technologie évolue rapidement. Recoveo intervient au quotidien sur chaque type de support, ce qui confère à notre société une expertise de pointe pour la récupération de données.

Nous avons adapté notre offre à chaque type de support afin d’optimiser la satisfaction de nos clients.

DISQUE DUR

Le disque dur – ou Hard Drive Disk (HDD)- est l’un des éléments clés de l’ordinateur. Inventé par IBM dans les années 50, sa fonction est de stocker toutes les données «permanentes», soit parce qu’elles sont utilisées de manière pérenne (système d’exploitation, par exemple) soit pour les ranger tout simplement (photos, documents…).
Un disque dur est constitué de plusieurs disques magnétiques rigides appelés « plateaux » et empilés les uns sur les autres avec une très faible distance d'écart. Ces plateaux tournent autour d'un axe (entre 4000 et 15000 tours par minute) dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Les données sont lues et écrites grâce à des têtes de lecture qui passent à très haute vitesse et extrêmement près de la surface magnétique (de l’ordre de 2 nanomètres entre 5400 et 15000 tours par minute) mais sans jamais la toucher.


CLE USB

La clé USB est un support de stockage de données amovible équipé d’un connecteur USB qui permet de stocker et de transférer facilement des données d’un support à l’autre. Elle fonctionne grâce à la technologie de mémoire flash, utilisant des puces électroniques. Elle est donc relativement résistante et peu sensible aux chocs, aux chutes, aux rayures, à la poussière…
Les clés USB sont toutefois sujettes à des pertes de données, essentiellement dues à des pannes logiques (problème d’accès aux données dû à une défaillance du logiciel) et physiques (panne de la puce électronique ou du contrôleur, par exemple). En tant que support nomade, la clé USB peut être soumise à de fortes sollicitations (nombreuses écritures-réécritures) ou, par exemple, à des débranchements incorrects. Il s’agit d’un objet électronique qui reste, en soi, sensible aux sinistres type surtension électrique, inondation, incendie…. Les clés USB peuvent également être issues d’une production de masse et d’une qualité de fabrication parfois hasardeuse, ce qui les rend fragiles.
 

SSD

Le Solid State Drive fonctionne essentiellement grâce à la technologie de mémoire NAND-flash, utilisant des micro-puces électroniques, c’est-à-dire qu’il ne contient aucune partie mécanique mobile contrairement aux disques durs classiques équipés de plateaux magnétiques. Il est donc relativement préservé des pannes physiques (pas de risque de rayures, par exemple).
De plus en plus répandus, les SSD sont des supports de stockage performants qui offrent une grande rapidité d’accès aux données grâce notamment à des techniques de stripping et d’entrelaçage. Ceci rend aussi leur architecture et le rétablissement de l’accès aux données en cas de panne, particulièrement complexes. L’organisation des données est pilotée par une pièce électronique (contrôleur) et à un bios interne qui gère la partie logicielle. Les SSD peuvent donc être sujets à des pannes logiques ou électroniques.
De plus, les SSD ont une durée de vie pré-définie, estimée selon un nombre d’heures de fonctionnement garantis (de 1000 à 10000 selon technologie) , leur capacité à écrire/effacer des cycles ou encore selon un nombre de cycles écriture/effacement avant la survenue de la panne de bloc, principale cause de perte de données sur un SSD.

 

Serveur RAID/NAS

Le RAID (Redundant Array of Inexpensive Disks) est un système de serveur qui permet de stocker un grand nombre de données en les répartissant sur plusieurs disques durs, selon différents niveaux d’architectures (RAID 0, RAID 1, RAID 5…).
Réputés comme relativement fiables et largement plébiscités en entreprises, les RAID tiennent leur vulnérabilité au fait qu’ils incluent des disques durs mécaniques, eux-mêmes particulièrement fragiles. Ils sont également souvent montés avec des disques durs de même ancienneté et de même typologie, ce qui les expose au risque de pannes simultanées et donc à des reconstructions longues et complexes.
Les pannes de RAID peuvent avoir de nombreuses origines, mais notre expérience montre que la plupart d’entre elles ont été aggravées par l'erreur humaine c’est-à-dire par des tentatives de régler le problème «par soi-même». Quand un système RAID tombe en panne, il est important de contacter au plus vite une société de récupération de données qui saura agir en conséquence.

Les cartes mémoires

Les cartes mémoires sont très répandues et populaires en raison de leur taille réduite, de leur côté pratique, à bas prix, réinscriptibles et amovibles.

Ces supports sont le plus souvent utilisés dans les téléphones portables, les appareils photos, les caméscopes, les consoles de jeux…Il existe aussi la plupart du temps une connectique pour ce type de support sur les PC.

Cependant, ces supports tombent aussi en panne, et des pertes de données se produisent, la plupart étant dûes à des pannes logiques tels qu’effacement et corruption de fichiers. La plupart du temps, cela est dû à une fabrication de mauvaise qualité et à un contrôle déficient.

Fortement sollicités dans notre quotidien, les appareils mobiles peuvent être sujets à des pertes de données de type effacement accidentel, blocage ou désactivation suite à oubli de schéma de verrouillage mais aussi à des sinistres physiques tels que chute dans l’eau ou choc important.

LES SMARTPHONES/TABLETTES

La récupération de données sur téléphones et tablettes intervient avant toute phase de réparation (SAV ou réparateur indépendant) dont la première étape consiste souvent à une réinitialisation en paramètres d’usine donc à un effacement définitif du contenu.

Les évolutions incessantes du monde de la téléphonie mobile; la diversité de constructeurs/systèmes d’exploitation mais aussi les techniques de cryptographie de plus en plus poussées; constituent des défis quotidiens pour notre laboratoire, avec la nécessité de développer des procédés techniques et de disposer de matériel adaptés pour pouvoir rétablir les accès aux appareils et en extraire les données.