Choc des époques

Publiée le 21/12/2018

Ce mois-ci-notre laboratoire a reçu de nombreux disques atypiques ! En effet, nos experts ont eu la chance de recevoir le même jour un très vieux disque IBM de…30Mb ainsi qu’un système raid constitué de disques de 8Tb. Pas moins de 30 ans et une capacité plus de 250000 fois supérieure sépare ces deux supports ! Il s’agit clairement d’un grand écart entre les époques puisqu’il faudrait exactement 266 666 disques IBM pour égaler le volume de stockage d’un seul disque de 8Tb !
 

Une technologie d’un autre âge

Le disque IBM WDL330R date de 1989 et utilise une connectique très particulière, bien différente des classiques IDE, SATA ou USB. Nos spécialistes ont dû l’étudier précisément pour savoir comment exploiter ce disque qui fonctionne ainsi avec une interface ESDI propriétaire.
L’ESDI (Enhanced Small Disk Interface) a en effet été conçue par Maxtor Corporation au début des années 80. Elle était populaire entre le milieu et la fin des années 80 et très utilisée par IBM ; lorsque les technologies SCSI et IDE étaient relativement nouvelles. Le format ST-506 de l’époque n’était ni assez rapide ni suffisamment flexible pour répondre aux besoins évolutifs mais l’ESDI a fini par disparaître au milieu des années 90’s, finalement dépassée par le SCSI en terme de débits et de vitesse.Dans notre cas du jour, il s’agit d’une interface (DBA) ESDI présente exclusivement sur les disques de stockage des ordinateurs IBM PS/2, plus communément appelé DBA ESDI, pour Direct Bus Attachment ESDI. Le disque au format 3’5 disposait ainsi d’une connectique DBA en 72 pins gérant l’alimentation et les signaux de données, comme le NVMe aujourd’hui, relié à un BUS MCA (Micro Channel Architecture). La particularité de ce disque se situe  également au niveau du contrôleur qui est intégré directement sur sa carte électronique (au lieu d’être sur la carte mère par exemple).
 

Des experts sur toutes les technologies

Reçu en urgence au laboratoire pour une opération de la dernière chance, ce disque à interface ESDI a ainsi été un véritable challenge technique, sous notre IBM PS/2. D’autant plus qu’il provenait d’une machine industrielle dont il a fallu vérifier l’intégrité du programme fonctionnant sous DOS avant de le cloner sur un disque neuf.
Nous avons également reçu un Seagate Medalist ST34312a 4Gb de 1998 (en savoir plus ) ainsi qu’un magnifique Seagate ST225 au format 5 ¼ , connectique ESDI Standard avec une capacité de 20Mo formaté en MFM (1984). Le best-seller de l’époque ! Un article complet a été d’ailleurs dédié à son sujet sur cette page.