incendie

Les incendies occasionnent des dommages «physiques» importants sur les supports comme les disques durs ou les SSD. Il faut donc d'abord remettre le disque  en état avant même de pouvoir lancer la récupération de données.
 

L’incendie est certainement l’un des sinistres les plus graves. En effet les disques subissent, dans un premier temps des températures extrêmes, et dans un second temps les dégâts dues à l’extinction (eau, mousse, etc.). De plus, il est difficile de garantir la bonne manipulation des disques dans l’urgence de la situation.
 

Nos équipes ont l'habitude de traiter ce type de dommages, et ont développé des process et outils dédiés à la sécurisation de vos données Nos services vont d'abord vérifier l’état des plateaux du disque dur avant d'estimer les chances de récupération. Puis, une analyse complète de la partie électronique est réalisée. Nos spécialistes vont ensuite procéder à un nettoyage de l'extérieur du disque ainsi qu'un nettoyage des composants internes en salle blanche. Ils pourront enfin intervenir sur la partie mécanique (éventuellement changer des composants) et en extraire les données

Attention : n'essayez surtout pas d’ouvrir les disques durs pour vérifier l’état des plateaux, par vous-même. Une salle blanche est absolument indispensable pour effectuer cette opération délicate et ainsi éviter toute contamination par la poussière. 

 

Selon le degré de température, un incendie pourra entraîner différentes problématiques :

  • Un court-circuit résultant de la combustion de la carte électronique
  • Un dépôt de suie
  • Une démagnétisation de l’aimant, voire des plateaux
  • Une fonte des différentes parties internes en plastiques, dont le connecteur des têtes de   lecture
  • Une perte totale des données
 

Pour information, la température de Curie des matériaux utilisés dans un disque dur est globalement de l'ordre de 300°C. Cependant on estime que les plateaux des disques peuvent monter au maximum à 150°C si l’on veut préserver les données. Le temps d’exposition à la chaleur va être un facteur essentiel pour la récupération de données.
A savoir que la température de fonctionnement maximum recommandée est autour de 60°C, sauf cas spécifiques de disques professionnels. 
 

D’autres sinistres peuvent également causer des dégâts importants sur vos disques durs comme les inondations et les risques électriques.