Panne mécanique

Si votre disque dur a subit une panne mécanique, cela signifie qu’il doit être ouvert afin de procéder à sa réparation ainsi qu’au changement de l’un ou plusieurs de ses composants (les têtes de lecture, notamment). Ces interventions, très délicates, obligent au respect de procédures techniques strictes et doivent être impérativement menées dans un environnement spécifique. 
En effet, l’ouverture d’un disque dur nécessite l'utilisation d'une salle blanche de classe 100 et le port d’un équipement obligatoire (gants, lunettes, combinaisons…) afin d’éviter le dépôt de particules sur les plateaux du disque. Toute nanoparticule est susceptible d’engendrer des rayures fatales ou la casse des têtes de lecture qui rendraient impossible la récupération des données. Les pannes mécaniques sur disque dur sont donc les plus complexes à traiter pour un laboratoire et les plus onéreuses en termes de coût de récupération.

Comment reconnaitre la panne mécanique ?

Les pannes mécaniques sont très souvent causées par une chute du disque, un choc ou un sinistre (type incendie); ce qui entraine généralement un «head crash», c’est-à-dire la chute des têtes de lecture sur le plateau, leur casse pure et simple ou une importante déformation du plateau.
Elles peuvent également être dues à une défaillance du moteur ou à une panne des têtes, inhérentes à l’usure normale du support. Les symptômes sont significatifs :

-Le disque émet un bruit de claquement lorsqu’il tourne
-Il vibre ou grince
-Il n’est plus reconnu par le système de votre ordinateur

Que faire en cas de panne mécanique ?

Etant donné le caractère critique de la panne, il faut surtout s’abstenir d’ouvrir le disque dur, ce qui risquerait de l’endommager définitivement et d’entrainer la perte irréversible des données.
D’une part, il est indispensable de le faire dans une salle propre ISO 5 classe 100 pour éviter la contamination du disque et d’autre part, seul un laboratoire professionnel possède le matériel et les procédures techniques pour le réparer. L’ouvrir chez soi n’amène donc rien. Lorsque nous recevons des disques ouverts à l’air libre par le client, la récupération de données est le plus souvent impossible ou extrêmement partielle. La meilleure réaction est d’éteindre le disque dur et de nous contacter afin d’effectuer un diagnostic gratuit.