Comment récupérer ses données après une surtension

Depuis la mise en place d’une régulation de la tension dans la plupart des pays d’Europe le nombre de pannes électroniques a drastiquement réduit. Il subsiste tout de même des risques principalement liés aux événements météorologiques influençant la tension d’un circuit.

La tension ? Qu’est-ce que c’est ?

La tension d’un appareil correspond à la différence d’intensité électrique qui existe entre deux points d’une ligne. Lorsqu’un courant plus intense et imprévu parcourt le circuit, une surtension va avoir lieu et peut endommager les composants de vos appareils électriques et électroniques (disque dur, téléphone, tablette, SSD, etc.). Une modification soudaine d’un courant électrique peut engendrer des problèmes électronique pouvant aller d’un simple ralentissement à la panne totale du disque. Si les chocs électriques (surtension, sous-tension) sont à l’origine des pannes électroniques certaines actions simple à mettre en place peuvent permettre de les éviter.

Les différentes causes des pannes électriques

Une surtension peut provoquer une panne d’un des éléments de votre disque dur le rendant défectueux. Ces pics de tension peuvent avoir pour origine les orages, la foudre ou une coupure brusque de votre réseau électrique. Une autre catégorie de phénomènes climatiques peuvent endommager les composants électroniques d’un disque, c’est le cas des fortes chaleurs. Une surexposition à la chaleur ou une température excessive peut provoquer une détérioration rapide du disque et ainsi le rendre défaillant. Dans d’autres cas ces pannes proviennent d’un circuit électronique en mauvais état, à l’usure des composants d’un disque ou encore à des événements ponctuels tel qu’une micro-coupure

Se prémunir des pannes électroniques

Pour protéger son matériel des pannes électroniques provoquées par un orage ou la foudre nous vous recommandons de ne pas brancher vos composants électriques (disque dur, ordinateur, tablette, smartphone) sur secteur en période d’orages. Pour éviter une surtension liée à la chaleur nous préconisons d’utiliser vos appareils informatiques à l’abri de la chaleur, loin des potentiels source de chaleur (fenêtre, four, etc.). Vous pouvez mettre en place un onduleur, celui-ci vous permettra de protéger vos équipements de toute variation brutale de tension électrique. Afin d’éviter un arrêt trop brusque de votre matériel ou encore l’endommagement d’un composant d’un disque (tête de lecture, PCB) il est conseillé d’éjecter vos périphériques informatiquement.

Que faire en cas de panne électrique ?

Les pannes électriques représentent environ 12 % des cas traités par Recoveo. La nécessité de changer plusieurs composants électroniques de la carte voire la carte elle-même dans son intégralité est, pour nos experts, la plus grande complexité à gérer lors de ce type de pannes. C’est pourtant une étape préalable au rétablissement de l’accès aux données et à leur récupération. Comme pour les autres types de pannes, il est indispensable de ne pas tenter d’ouvrir votre disque dur pour «constater les dégâts» ou de le réparer sans l’aide et les recommandations d’un expert. Une fois le disque ouvert à l’air libre la probabilité de récupération de données et réduite de 90 %.

L’ Expertise Recoveo

Contrairement à ce que l’on pourrait penser la récupération de données lors d’une panne électrique peut parfois nécessité l’ouverture en salle blanche, le PCB n’est pas le seul des composants pouvant être impacté lors d’une surtension ou d’une sous-tension. Le changement de carte contrôleur par exemple est une opération à risque parfois indispensable et ne présente, de surcroit, aucune garantie. Une mauvaise manipulation de cette pièce communiquant avec la piste servo et les têtes de lecture, peut provoquer une défaillance électronique ou corrompre le firmware du disque dur, ce qui aggraverait la panne. Cette opération doit être effectuée par un expert dans une salle blanche ISO5 Classe100 avec du matériel et un équipement spécifique, afin de ne pas rayer les plateaux du disque et ne pas compromettre toute chance de récupération.


Des disques plus sensibles aux chocs électriques :

Les SSD contrairement aux disques durs classiques ne possèdent pas de protection permettant de réduire l’impact des modifications de tensions sur les composants électroniques. Les disques durs possèdent un contrôleur, une mémoire temporelle flash ainsi que des têtes de lecture protégeant les données. A contrario le SSD ne possède qu’un contrôleur, les données sont donc plus facilement atteignable. En cas de surtension ou de sous-tension les données vont donc être plus aisément impactées car aucun le nombre d’intermédiaire et moindre.